Menu
picture of tbs certificates
picture of tbs certificates
Les certificats
Notre gamme
Partenaires
Support
Numéro vert
Focus
Autres activités


La gestion des SANs avec les certificats SSL Symantec & Thawte

Il est désormais possible d'ajouter un maximum de 99 SANs (en plus du CN principal) à vos produits serveur Symantec et Thawte. Les champs SANs peuvent sécuriser :

  • IP
  • FQDN - Fully Qualified Domain Name
  • Intranet

Achat de SAN

Il est possible de demander un maximum de 99 SANs par certificat dans la mesure où au moins un SAN aurait été acheté lors de la demande originelle.

EN CLAIR : Si vous achetez un certificat avec un SAN, il vous sera alors possible d'ajouter d'autres SANs lors de la durée de vie de votre certificat.
En revanche si vous n'avez pas demandé de SAN lors de l'achat de votre certificat, ce dernier ne pourra alors pas évoluer.

Format des SANs

Les certificats Symantec et Thawte acceptent plusieurs formats de SAN. On distingue :

  • Les SANs additionnels 'classiques' : ils peuvent prendre la forme de domaines, sous-domaines, FQDN, IP...

  • Les SANs additionnels wildcard : comme leur nom l'indique, ils sécurisent des SANs au format wildcard : *.domaine.com et permettent de sécuriser un nombre infini de sous-domaines (sur un même niveau de sous-domaine)

Quels sont les produits concernés ?

L'information est affichée sur le formulaire de commande du produit concerné. On affichera alors le type de SANs acceptés. Pour résumer :

  • Pour les SANs 'classiques' : Tous les produits serveur sont concernés excepté les certificats wildcard
  • Pour les SANs wildcard : Tous les certificats serveur exceptés les wildcard et les EV.

Ajout / modification de SANs via refabrication

Pour ajouter un SAN, rien de plus simple. Rendez-vous sur la page statut de votre certificat et demandez une refabrication puis indiquez les SANs à sécuriser (dans la limite de 99 SANs par certificat en plus du CN principal). Les nouveaux SANs vous seront alors facturés.

Concernant la modification de SAN, plusieurs cas de figures peuvent se présenter.

La refabrication de SANs est gratuite lorsque cette dernière n'impacte pas le domaine donc si la modification n'intervient qu'à partir du 3ème niveau de votre FQDN. Dans le cas contraire le SAN est facturé, un nouvel audit du domaine devant être effectué.

Exemple :

nv4.nv3.domaine.ext

Ici nv4 et nv3 pourront être modifiés gratuitement. En revanche, un changement de domaine ou de son extension serait facturé au prix d'un nouveau SAN.

De la même manière toute modification d'un SAN sécurisant une IP ou un Hostname sera facturée.